FAQ


Retrouvez les réponses aux questions qui sont fréquemment posées.

Qu'est-ce que le pré-équipement de plateaux ?

Le pré-équipement de plateau consiste à fournir des plateaux déjà monté avec les aspirations, les remplissages, les évents, ou autres accessoires selon vos besoins.

Comment obtenir le certificat de contrôle et d'étanchéité ?

Le certificat de contrôle et d'étanchéité est systématiquement joint à la commande.

Comment obtenir mon barême de jaugeage ?

Le barème de jaugeage est fourni à votre demande pour un réservoir mono-compartiment inférieur ou égale à 12000 L. Il est systématiquement joint à la commande pour un réservoir supérieur ou égal à 15000 L et pour tout réservoir compartimenté.

Où se trouve le raccordement à la terre ?

Le raccordement à la terre du réservoir est situé sur le côté du trou d’homme pour les réservoirs enterrés, et sur le berceua pour les réservoirs aériens, à proximité de la plaque de propriété. (voir le plan joint : position des deux demi-ponts et du support plaque de propriété).

Plus d'informations sur la position des deux demi-ponts et du support plaque de propriété

Qu'est-ce qu'un limiteur de remplissage ?

Le limiteur de remplissage est un appareil de sécurité mécanique placé sur le tube de remplissage à l’intérieur du réservoir de stockage de liquide. Cet appareil «Dispositif anti-débordement à sécurité totale» a pour objet de réduire les risques pour l’environnement, les risques de pollution de l’eau ainsi que tout risque d’incendie ou d’explosion susceptibles de se produire lors du remplissage de réservoirs de stockage de carburants pétroliers liquides ou de produits chimiques.

Plus d'informations sur le limiteur de remplissage

Où se trouve le branchement pour le détecteur de fuites ?

Les demi-ponts permettant le raccordement du détecteur de fuites sont situés de chaque côté du trou d’homme. (voir plan joint – position des deux demi-ponts et du support plaque de propriété).

Plus d'information sur la position des deux demi-ponts et du support plaque de propriété

Qu'est-ce que le détecteur de fuite ?

L'ensemble de détection de fuites pour les réservoirs à double paroi assure la surveillance permanente de la bonne étanchéité des réservoirs de stockage. Il existe des ensembles indicateur de fuites : à liquide, à dépression, sous pression.

Plus d'informations sur le détecteur de fuite

Quelles formes peuvent prendre les compartiments ?

  • La forme A correspond à un compartiment dont les fonds qui "se regardent" forment un réservoir.
  • La forme B correspond à un compartiment dont les fonds sont dans le même sens.
  • La forme C correspond à un compartiment dont les fonds "dos à dos" forment X.

Retrouvez plus d'informations ici

Qu'est-ce qu'un compartiment ?

C’est un espace unique de stockage pour le fluide à l’intérieur d’un réservoir.

Suivant quelles normes sont fabriqués les réservoirs horizontaux ?

- Norme NF EN 12 285.1

Fabriqués suivant la norme NF EN 12285-1, les réservoirs sont destinés au stockage enterré de liquides inflammables et non inflammables polluant l'eau.

- Norme NF EN 12 285.2

Fabriqués suivant la norme NF EN 12285-1, les réservoirs sont destinés au stockage aérien de liquides inflammables et non inflammables polluant l'eau.

- Norme NF E 86 410

Fabriqué suivant la norme NF E 86410, les réservoirs sont destinés au stockage d’eau.

Qu'est ce qu'un réservoir cylindrique horizontal ?

Contenant cylindrique fabriqué en atelier pour le stockage de liquides. Ils sont fabriqués en acier, munis de fonds bombés et sont composés d’un ou de plusieurs compartiments. Les réservoirs sont de deux types :

- Soit les réservoirs sont à simple paroi formant une enveloppe imperméable. Ils constituent l'enveloppe inférieure d'un réservoir double-paroi.

- Soit les réservoirs sont à double paroi. La seconde enveloppe est soudée autour du réservoir intérieur, cette enveloppe constituant un réservoir autonome imperméable. La seconde paroi couvre 97% du volume nominal du réservoir intérieur. L'espace entre les deux parois doit être raccordé à un système de détection de fuites afin de surveiller en permanence l'intégrité du réservoir.

Peut-on rouler sur le réservoir une fois enterré ?

Non. Il faut dans ce cas réaliser une dalle de répartition. Les réservoirs sont calculés et construits pour être enterrés avec 500 mm à 1500 mm de remblai au dessus de la génératrice supérieure, en aucun cas ils ne doivent être chargés.

Quelle est la taille du radier sous le châssis-dalle ?

Nous conseillons de faire un radier au minimum de l’épaisseur préconisée dans nos notices « châssis-dalle ALLAMAN » (h = 190 mm pour les réservoirs ø1250 & 1500, h= 210 mm / ø1900, h = 250 / ø2500 & 3000) et de largeur et de longueur plus 500mm par rapport aux dimensions extérieures du châssis-dalle. Dans tous les cas, c’est au « génie-civil » de calculer le radier, poids, dimensions, en fonction de la nature du terrain, de la présence d’eau...

Toutes les déclinaisons de nos réservoirs sont détaillées dans la rubrique « Fiches Techniques » du menu de droite.

Pourquoi un châssis-dalle ?

Le châssis-dalle améliore la sécurité lors de la mise en fosse des réservoirs, diminue les temps d'intervention en fouille, simplifie la manutention. Le réservoir est sanglé et réglé de niveau en atelier par nos soins. Le châssis constitue le ferraillage de radier béton. Le châssis est réalisé en acier à partir de poutrelles HEB, HEA, IPE et de rond à béton crénelé, l'arrimage est assuré par des sangles monobrin.

Pourquoi amarrer le réservoir enterré ?

L'amarrage à un radier est souvent nécessaire afin de maintenir en place le réservoir lors de la poussée d'Archimède qui apparaît en présence d'eau (terrain non-drainant, nappe phréatique, ...).

Deux solutions sont proposées et peuvent être fournies :

- des sangles monobrins qui seront reprises sur les épingles de votre radier
- un châssis-dalle prémonté qui sera coulé par vos soins dans le béton

Pour le remblaiement, il faut utiliser du sable de rivière, de pH neutre compris entre 6.9 et 7.1

NB : dans nos notices, le nombre de sangles monobrins et les caractéristiques des châssis-dalle sont calculés dans le cas de réservoirs immergés en eaux non saturées dont la densité est égale à 1. NB : nous déconseillons le lestage des réservoirs par le dessus au moyen d'une charge de béton.

Le trou d'homme ou la visite doivent rester disponibles et accessibles. Il est recommandé d'utiliser le regard polyéthylène Allaman aux dimensions adaptées.

Courants vagabonds : Afin de limiter les effets des courants vagabonds qui peuvent déclencher et accélérer la corrosion du réservoir celui-ci doit être obligatoirement relié à une terre d'impédance inférieure à 30 ohms (terre générale ou piquet de terre). Retrouvez les informations ci-dessous :

Quelles sont les précautions d'installations à respecter lors de la mise en place d'un réservoir enterré ?

- Respect du revêtement extérieur : pour une part importante, c'est l'état du revêtement extérieur qui joue sur la longévité du réservoir. Il faut donc en prendre soin et le protéger : aucune pièce ne doit être en contact direct.
- C'est à l'installateur de remédier à tout défaut occasionné ou constaté lors de la mise en place du réservoir (1 kit de réparation est disponible à votre demande).

NB : le revêtement polyuréthane normalisé étant sensible aux ultra-violets à moyen terme, nous déconseillons de stocker le réservoir plus de 3 mois avant son enfouissement.

 

Quels sont les diamètres, longueurs, épaisseurs et poids des réservoirs ?

Toutes les déclinaisons de nos réservoirs sont détaillées dans la rubrique « Fiches Techniques » du menu de droite.